Mes engagements

Pour la transparence

Avez-vous déjà remarqué ces étiquettes cousues sur l’envers des vêtements ?
Elles sont souvent longues, très longues… et pourtant elles ne nous apportent pas beaucoup d’informations sur l’origine du tissu.
Où a-il été fabriqué ?
Comment ?
Par qui ? …
Nous nous sommes tous posés des questions sur les produits que nous consommons dans notre quotidien.
Et bien souvent les réponses sont difficiles à obtenir.

A l’heure où grandes enseignes cultivent le flou, j’ai décidé de mettre la transparence au centre de mes priorités afin que chacun d’entre vous ait la possibilité de connaitre l’origine de ce que vous achetez.

Ainsi, vous trouverez ici un descriptif détaillé (du mieux que possible) et honnête de toutes les matières premières utilisées.

Pour l'environnement

Lorsque j’ai commencé à coudre, j’ai rapidement pris conscience des problèmes liés à l’industrie textile.
Pollution, salariés exploités, infrastructures insalubres… l’être humain et l’environnement paient le prix fort des tissus et des articles bon marché.
Le phénomène est planétaire mais il est pourtant bien trop souvent ignoré.

Cependant, je crois au changement.
C’est pourquoi tous mes articles sont confectionnés par mes soins, dans mon propre atelier.
Je privilégie les matières premières françaises ou européennes, ainsi que les matières naturelles comme le coton, le liège, le lin…

Pour les animaux

Par choix, je n’utilise aucune matière issue du monde animal.

Le cuir est remplacé par du liège, provenant du Portugal, premier pays producteur mondial de chêne-liège.
Les arbres ne sont pas abattus, seule l’écorce est prélevée.

Le tissu liège est solide, imperméable et léger.

​Par ailleurs, étant une grande passionnée des chats, je suis sensibilisée au drame des abandons et de l’errance.
Il y aurait plus de 11 millions de chats errants en France.

C’est pourquoi 3% du prix de vente (montant hors frais de port) sera reversé à l’association “Félins en détresse“, située à Saint-Jean d’Angély (17).
J’ai découvert cette association et le travail formidable des bénévoles en mai 2020.
Presque 300 chats ont été adopté en 2020 !

Pour la réduction des déchets

Comme toute activité, la couture génère des déchets : on estime que 15% du tissu n’est pas utilisé, et est jeté.
A l’échelle mondiale, le gaspillage est considérable !

Encore une fois il est possible d’agir autrement :

– les chutes de tissus sont données à diverses structures (écoles, centres aérés…)

– les chutes de tissus Liberty sont données à Catherine, créatrice des “Oiseaux de L’espoir, dont les bénéfices des ventes sont reversés à l’association “Vaincre la Mucoviscidose“.

​Par ailleurs, l’emballage a été réduit au minimum lors de l’envoi des colis.
Les boites en carton sont fabriquées à partir de 70% de papiers recyclées et sont 100% recyclables.